17 08 | 2016

Aux concepteurs de voies cyclables

Written by Tanguy

Classified in : Homepage, Debian-FR, Râlerie, Vélo

À voir le tracé de certaines voies cyclables, ceux qui les conçoivent ne sont pas toujours conscients qu'un cycliste se déplace avec une vitesse de l'ordre de 20 km/h. Ce genre d'aménagement, qui serait impensable pour une route normale :

Route avec une chicane à angle droit !

Au top, braquez et serrez le frein à main. Attention… TOP ! ;-)

… ce genre d'aménagement donc, est tout aussi invraisemblable pour une voie cyclable :

Piste cyclable avec une chicane à angle droit !

Au top, tournez votre guidon à 90°. Attention… TOP ! ;-)

Un cycliste ne peut pas tourner sur place à angle droit. Au mieux, on peut essayer de s'en approcher, mais ces virages à rayon de courbure nul sont pénibles et toujours dangereux, parce que cela implique :

  • de freiner brutalement — et paf, le cycliste qui arrive derrière et qui n'a pas remarqué cette anomalie du tracé ;
  • de tourner avec un angle déraisonnable — et zip, le cycliste sur route mouillée ou jonchée de gravier ou de feuilles mortes.

Mesdames, Messieurs les responsables des aménagements de voirie, pour éviter ce genre d'erreur de conception, ce n'est pas compliqué : lorsque vous tracez une voie cyclable, essayez d'imaginer qu'il s'agit d'une route normale, en plus petit. Vous n'iriez tout de même pas mettre une chicane à angle droit sur une route normale ? Eh bien, sur une piste cyclable, c'est pareil, si vous devez mettre une chicane, prévoyez un rayon de courbure raisonnable. Sans cela, dans le meilleur cas, les cyclistes ne respecteront pas votre aménagement inapproprié, et dans le pire des cas vous ramasserez des cyclistes et des piétons accidentés, direction l'hôpital le plus proche.

5 comments

wednesday 17 august 2016 à 13:51 Tanguy said : #1

Pour ceux qui se poseraient la question, il s'agit d'une erreur de conception malheureusement assez courante. On trouve encore de temps en temps de tels angles impossibles, en particulier sur des pistes intégrés avec le trottoir. La dernière que j'ai recensée est à Chartres, le long du boulevard du Maréchal Foch qui longe l'Eure : la piste cyclable est déviée par une chicane à angle droit, qui est en outre doublée d'une barrière placée en travers, histoire de s'assurer que les cyclistes qui n'ont pas réussi à tourner sur place aillent s'y écraser.

wednesday 17 august 2016 à 15:29 barmic said : #2

> de freiner brutalement — et paf, le cycliste qui arrive derrière et qui n'a pas remarqué cette anomalie du tracé ;

Euh… Non ? Tu n'a pas obligation à rouler à 20~25km/h, hein ? Comme les voitures, tu peux ralentir et avoir une conduite fluide plutôt que sportive (et donc dangereuse…).

Avant de me taxer de je ne sais quoi, je suis cycliste et j'ai aussi tendance à rouler fort, mais je fais de plus en plus attention à vraiment adapter ma vitesse à ce qui m'entour. Dans le schema que tu montre, il y a les gens de l'abris bus dont il faut faire très gaffe (donc même si c'était une ligne droite tu devrais ralentir au pas - perso même pour juste passer derrière en ligne droite je fais très attention aux éventuels piétons caché par les pubs -) et les portières de voiture qui devraient te forcer à ralentir (là par contre la voie est mal faite car les voitures ne te voient pas arriver.

wednesday 17 august 2016 à 15:45 Tanguy said : #3

@barmic : Évidemment, il ne faut pas rouler à toute allure quand on voit que l'endroit est potentiellement dangereux. Et, si on est le cycliste de derrière, ne pas coller celui qui précède. Reste toutefois que :

- ces chicanes ne sont pas forcément visibles de loin : dans mon dessin, ça se voit sans doute de loin puisqu'il y a une voiture garée en travers, mais dans le cas que j'ai mentionné dans mon commentaire précédent, la chicane n'est matérialisée que par un marquage au sol presque invisible, et par une barrière placée en travers, qui est vert sombre sur fond de trottoir ombragé par une haie et des arbres, bref, ce n'est visible que deux mètres avant de se la prendre, donc pour les nouveaux venus, ce sera toujours un freinage et un virage d'urgence ;
- même visible de loin, même à faible vitesse, c'est de toute façon dangereux.

Pour le freinage, vu que j'ai maintenant un feu stop, pas de problème en ce qui me concerne, si un cycliste est derrière moi, il le verra très bien. Et, dans ce genre d'environnement, comme je n'ai généralement pas que ça à faire de ralentir à tout bout de champ (je ne suis pas à vélo pour rouler à la vitesse d'un piéton :-D), j'évite tout simplement la piste cyclable et reste sur la chaussée : c'est plus simple, plus agréable, plus rapide et dans ce genre de cas pathologique, sans doute plus sûr.

wednesday 17 august 2016 à 16:19 Sarge said : #4

En suisse quand ils requalifient une route en faveur de la mobilité douce (pour un coup de 10'000'000 le km tout de même) ils réussissent a ajouter des gendarme couché sur les pistes cyclable (pas pour les voiture donc) la première fois que je me suis frotté a eux c’était de nuit alors qu'il n'étaient pas encore indiqués (ce qu'il ont mit presque 6 mois pour le faire) mille merci :-(

wednesday 17 august 2016 à 18:09 Tanguy said : #5

@Sarge : Déjà, un dos d'âne sur une piste cyclable, c'est vicieux (mais ça peut se justifier, si la piste débarque croise un trottoir par exemple), mais alors tout noir dans la nuit noire, ouïe, ça doit surprendre… Heureusement, le rendre visible ne demande qu'un coup de peinture de la part des services de la voirie, mais mettre 6 mois à le faire, c'est assez inadmissible.

Write a comment

What is the last letter of the word mudt? : 

Archives